Accueil » Lit gonflable » Matelas pneumatique

Comment éviter les micro sommeil ? 

Il faut bien choisir son matelas pneumatique afin de passer une bonne nuit. Pour cela nous expliquons les risques d’une mauvaise nuit sur votre organisme.

Micro sommeil, l’importance de bien choisir son matelas pneumatique 

Avez-vous déjà réalisé que vous avez raté un feu rouge qui devenait vert, ou que vous vous êtes réveillé à cause d’une secousse soudaine de la tête ? Vous avez peut-être connu ce que les scientifiques appellent un “micro-sommeil”.

Les micro-sommeils sont de courtes périodes de sommeil, souvent vécues sans que la personne ne s’en rende compte. Ils peuvent être vécus par toute personne fatiguée, mais les personnes les plus à risque sont celles qui travaillent de nuit, qui souffre d’un trouble du sommeil comme l’insomnie ou l’apnée du sommeil, ou qui manquent de sommeil.

Le manque de sommeil et les micro-sommeils associés augmentent les erreurs au travail et les accidents de la route. De multiples catastrophes ont été attribuées aux micro-sommeils, comme la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et l’explosion de Challenger en 1986, la marée noire de l’Exxon Valdez en 1989 et de multiples accidents d’avion.

C’est pourquoi, nous vous recommandons de ne pas négliger votre matelas pneumatique, car peu importe l’activité que vous allez réaliser le lendemain, mieux vaut avoir passé une bonne nuit pour éviter ce genre de désagrément.

Rentrons plus en détail dans le micro-sommeil :

il est possible que vous ayez déjà entendu parler du micro-sommeil dans cette bande dessinée de Batman. Malgré les affirmations de Batman, ce à quoi il fait référence serait en fait qualifié de sieste de 20 minutes ou de longues siestes de quelques heures, pas de micro-sommeil.

Matelas pneumatique, qu’est-ce que le micro-sommeil ?

Les micro-sommeils sont de brefs épisodes involontaires de perte d’attention associés à des événements tels qu’un regard vide, un claquement de tête et une fermeture prolongée des yeux qui peuvent survenir lorsqu’une personne est fatiguée, mais celle-ci essaie de rester éveillée pour effectuer une tâche monotone comme conduire une voiture ou regarder un écran d’ordinateur. Ce sont potentiellement les conséquences les plus dangereuses de l’insomnie.

Les épisodes de micro-sommeil durent entre une fraction de seconde et deux minutes, et souvent la personne ne sait pas qu’un micro-sommeil s’est produit. En fait, les micro-sommeils surviennent souvent lorsque les yeux d’une personne sont ouverts. Pendant un micro-sommeil, une personne ne réagit pas à l’information extérieure. Une personne ne verra pas un feu rouge passé au vert ou ne remarquera pas que la route a pris une courbe, c’est pourquoi ce phénomène est d’un intérêt particulier pour les personnes qui étudient la somnolence au volant. De même, pendant un micro-sommeil, il se peut qu’un pilote ne soit pas au courant des voyants d’alarme clignotants dans le poste de pilotage.

Matelas pneumatique, quand les micro-sommeils se produisent-ils ?

Les micro-sommeils sont plus susceptibles de se produire à certains moments de la journée où le corps est programmé pour dormir, comme les heures avant l’aube et au milieu de l’après-midi.

Les périodes de micro-sommeil deviennent plus fréquentes avec le manque de sommeil accumulé. En d’autres termes, plus une personne est privée de sommeil, plus elle a de chances de connaître un épisode de micro-sommeil.

Techniquement, tout le monde fait aussi l’expérience du micro-sommeil pendant le début du sommeil, comme l’explique le Dr W. Christopher : “Les scientifiques du sommeil définissent le début de votre micro sommeil, le 15 premières secondes de votre nuit. 

Nous allons tout de suite poursuivre notre analyse sur le micro-sommeil, mais une petite pensée pour ce qui commence à s’endormir, vous pouvez toujours visiter nos différentes pages sur les matelas gonflable piscine, les matelas auto gonflant ou revenir sur notre page d’accueil sur les matelas gonflable.

Matelas pneumatique, qu’est-ce qui cause le micro-sommeil ?

Le micro-sommeil peut arriver à n’importe qui, mais les personnes les plus à risque sont celles qui manquent de sommeil ou qui exécutent une tâche monotone pendant une période prolongée, comme la conduite automobile ou le travail répétitif.

Les personnes souffrant de troubles du sommeil, comme l’insomnie ou l’apnée du sommeil, sont également à risque, il faut bien choisir son matelas pneumatique pour la meilleure nuit possible et éviter tout sorte de risque au quotidien.

En fait, les épisodes de micro-sommeil peuvent aider à diagnostiquer des troubles du sommeil comme l’apnée du sommeil, dont la personne peut ne pas être consciente puisqu’ils surviennent pendant son sommeil.

Les personnes atteintes d’apnée du sommeil peuvent obtenir suffisamment d’heures de sommeil, mais en raison de l’apnée, elles ont un sommeil réparateur de moins bonne qualité, ce qui peut entraîner un manque de sommeil chronique. Les conducteurs atteints d’apnée du sommeil sont 2 à 4 fois plus susceptibles d’avoir un accident de voiture. Il serai tout de même malheureux de provoquer un accident pour une simple négligence de votre matelas pneumatique.

Somnolence entraînant le micro-sommeil et l’apnée du sommeil

Les personnes présentant une somnolence diurne excessive, symptôme bien connu de l’insomnie, connaissent souvent des épisodes de micro-sommeil pendant les périodes de fatigue intense.

Le micro-sommeil est l’un des symptômes de la narcolepsie, bien qu’il ne faille pas le confondre avec les crises de sommeil révélatrices du trouble, qui surviennent spontanément, et qui peuvent durer beaucoup plus longtemps que le micro-sommeil, et ne disparaissent pas même lorsque la personne dort suffisamment.

Que se passe-t-il dans le cerveau pendant le micro-sommeil ?

Bien que l’on ne sache pas encore très bien ce qui se passe dans le cerveau pendant le micro-sommeil, plusieurs études ont démontré que certaines parties du cerveau semblent s’endormir efficacement tandis que d’autres restent éveillées. Cela pourrait expliquer la perte sélective de conscience sans que la personne ne se sente endormie.

Une autre étude publiée en 2015 a maintenu les volontaires éveillés pendant 22 heures et surveillée leurs ondes cérébrales pendant qu’ils étaient placés dans un appareil de mesure. Pendant les épisodes de micro-sommeil, le thalamus (la partie du cerveau responsable de la régulation du sommeil) a montré une activité réduite tandis que les parties du cerveau responsables du traitement sensoriel et de l’attention (actions alignées sur l’éveil) ont montré une activité accrue. Cette étude a aussi démontré que le matelas employé est plus qu’important pour limiter les risques. De ce fait, il vous faut bien choisir votre matelas pneumatique, et ne pas négliger cet aspect au détriment de votre santé.

Étude sur le micro-sommeil chez le rat

Dans une étude réalisée en 2011, des rats ont été contraints à un état de privation de sommeil en étant tenus éveillés pendant de longues périodes. Ils ont commencé à montrer un “sommeil local” parmi les groupes de neurones affectant leur cortex moteur, malgré les mesures de l’EEG de l’état d’éveil global du cerveau et de l’apparence physique du rat. Cette privation de sommeil a affecté la capacité des rats à effectuer des tâches complexes comme l’utilisation d’une seule patte pour saisir une palette de sucre, ce qui peut expliquer les erreurs simples que font les humains lorsqu’ils sont privés de sommeil, comme perdre leurs clés ou ne pas se rendre compte quand un feu rouge devient vert.

Une partie du défi que pose l’analyse des épisodes de micro-sommeil réside dans le fait que les chercheurs n’ont toujours pas mis au point un outil de diagnostic clinique convenu pour le micro-sommeil. Les enregistrements EEG sont souvent utilisés dans la recherche sur le sommeil, mais ils sont plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés à un macro-niveau déterminant les états de sommeil ou non. Les changements dans le cerveau causés par le micro-sommeil, par contre, sont beaucoup plus subtils et caractérisés par des sections du cerveau qui s’endorment tandis que d’autres restent éveillés